De mon lit

Voici  un récapitulatif de mon weekend . La soirée du vendredi soir étant soft j ai bu 2 verres .

 Le tout passant inaperçue …

Hier soir est une tout autre histoire dont j’aurais aimée une intrigue bien différente!
En effet je me rends compte depuis que je bois moins que c’est quand même des pochtrones mes copines ( je les adore hein ! ).Parmi ses amis 3 ont déjà des enfants et 3 sans enfants . Évidemment la discussion qui s’éternise sur l’accouchement,la péridurale, l’épisiotomie, l’allaitement,les couches, les biberons,les pipi ,les caca …..Et j en passe ! Puis deux amies mariées récemment parlent qu’elles vont attaquer les essais bébé . Elles parlent de leur nouvelle maison, de l’achat des trucs autour du bébé….
Que ouais elles sont prêtes…
Moi comme d habitude arbore mon sourire de façade et confirme les dires de chacune. Puis toutes regardent mon verre qui se vide trop lentement de son alcool et une qui me le fait remarquer. Puis moi qui réplique en m’énervant un peu que j agis comme je le veux!
Puis ce sujet qui redémarre encore et encore et je n’en peux plus.
Le trop plein d émotion cachée jusque-là veut s’épandre.
Merde merde je n’arrive pas a me retenir. Je vais chialer pendant un dîner avec trente personnes . Je me retiens et dois faire des grimaces… Chéri doit m’observer au loin. Je me lève et sort direction la salle de bain et m’y enferme. J’ arrive a me retenir . Je ne veux pas m exposer ensuite les yeux rougis de larmes .Une paire de talons qui résonnent dans le couloir. Puis une amie disant derrière la porte qu’elle est désolée d’avoir parlée  autant de ce sujet .Elle part. Une autre paire de talons qui s’approche.
Une voix derrière la porte :
– tu es tendue ? Parle moi de ce qui ne va pas.
 Je sors et m effondre complètement . Je sors dehors pour que l air glaciale me glace jusqu au cœur .
Je lui répond que je ne veux pas en parler . Elle rétorque savoir le problème qu’il faut désacraliser la chose . Je lui assène  qu’elle ne peut pas comprendre.
– Mais comment te comprendre si tu ne me dit rien ?dit-elle. 
-Je n ai pas envie d’en parler
-C’est si grave que ça ?
Puis chéri qui vient nous rejoindre et me prend dans ses bras et je craque . 
Puis 30 minutes plus tard après m être fait violence . Je remets ce masque grotesque et retourne avec les autres. Comme si de rien était, je rigole aux blagues potaches de mes amies fortement alcoolisées. Je me sens mieux dans ma grotte.
Publicités

22 réflexions sur “De mon lit

  1. Je suis vraiment désolée que les choses ne se soient pas bien passées 😦 Le sujet « bébé » est souvent un sujet très populaire à nos âges et quand les gens ne savent pas, ils peuvent parfois insister encore et encore… Quand ton amie t'a dit qu'elle savait le problème et qu'il fallait désacraliser la chose, qu'entendait-elle exactement? C'est une chose bizarre à dire… Elle a deviné? Et le mot « désacraliser », c'est encore plus bizarre :-s
    Courage! J'espère qu'à votre prochaine rencontre tu auras une belle raison de ne pas boire.
    Gros bisous. Courage!

    J'aime

  2. oui moi aussi le terme desacraliser je n'ai pas compris sur le coup! Je pense que c'était une maniere diuce de dire de ne pas trop y penser et que avoir un enfant c'est pas le saint graal. Meme si en cem moment oui pour moi c'est le saint graal!!
    biz

    J'aime

  3. Ho je suis désolée pour toi… Heureusement tu as un chéri avec une épaule solide sur laquelle pleurer… Les amis, c'est tellement compliqué quand on est dans cette situation. Nous vivons toutes les mêmes épreuves et ne pouvons que trop bien comprendre ce que tu vis… Des bisous

    J'aime

  4. Oh, la soirée n'a pas été très bonne dis donc, j'en suis désolée. C'est dur de garder tout ça pour soi, alors quand les autres te poussent dans tes retranchement, c'est encore pire.
    Des bisous pour toi.

    J'aime

  5. Alors je débarque mais complètement, je sais pas pourquoi je regardais régulièrement ton profil Google + mais le lien vers ton blog marchait pas, ou alors je n'avais pas cliqué au bon endroit, bref, je croyais que tu n'avais pas de blog, et je n'avais du coup pas regardé depuis 1 mois. Honte à moi!!
    Je vais évidemment te suivre maintenant et j'ai tout lu.
    C'est suite à une soirée de ce genre que j'ai craqué comme toi, et on est parti avec Mr Choubidou (j'étais en pleine fausse couche et elles étaient toutes enceintes sauf une avec un bébé de 6 mois). C'est à partir de ce foirage que j'ai craqué et expliqué notre situation à tous nos proches. Depuis, on nous fiche la paix, certains prennent des nouvelles régulièrement, mais en général les gens ont compris qu'on ne souhaitait pas en parler tant que ça, et le sujet ne sort jamais avec plusieurs personnes à la fois. La curiosité des gens est si désagréable. C'est parfois dur, comme avec ma belle mère, mais je change de sujet, mais au moins les gens ne regardent pas ce que je bois avec insistance comme l'an dernier, où je me forçais à boire quand je ne le souhaitais pas par peur du harcèelment procréatif auquel j'étais confrontée. Bref, tu connais mon point de vue, je n'en fais plus un secret, je ne déballe pas ma vie privée non plus devant tout le monde, mais au moins on arrête de m'embêter.
    J'espère que le moral va mieux, je retiens surtout que tu es en plein IAC 2, je croise à fond alors !!
    Bisous et désolée d'avoir mis deux mois pour découvrir ton blog, gros gros malentendu!

    J'aime

  6. Vive ton chéri 🙂 Il a été top sur ce coup là !!
    C'est con à dire mais au final, j'évite toutes mes copines/cousines qui soit on déjà des enfants, sont enceintes ou en essai …. Le peu que je côtoie ce sont celles célibataires ou avec des problèmes de couples …. Je peux paraitre égoiste (et peut-être que je le suis) mais depuis qu'une de mes cousines nous a sorti en plein repas de famille qu'elle était en dépression parce qu'elle n'arrivait pas à avoir BB2 (essai depuis 3 mois …) j'ai cru faire un meurtre ….

    Plein de courage !!!!

    J'aime

  7. Tu sais, moi j'en ai parlé à plus ou moins tout mon entourage. Famille, amis, collègues… Je réponds assez naturellement à leurs questions, sans forcément entrer dans les détails. Et depuis en fait on me fiche la paix. Alors bien sur j'ai du essuyer des remarques de merde (et je m'en prends encore parfois) mais ça me semble bien plus facile à supporter que de souffrir en silence en société…
    Courage en tous cas. Je t'embrasse.

    J'aime

  8. C'est dur. Je réalise que tous nos amis proches sont au courant (avec plus ou moins de détails) et qu'ils aient ou non des enfants, ils sont tous vraiment supers. On a une chance du tonnerre. Courage!

    J'aime

un petit mot ??

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s